Recevoir la newsletter

Pilules bleues - Frederik Peeters

Pilules bleues – Frederik Peeters
Atrabile, 2001, 190 pages [première édition]


« … discerner... »


Peeters nous raconte comment il a rencontré la femme qu’il aime, comment ils sont tombés amoureux et comment tout cela était un brin compliqué parce que cette femme, Cati, a le sida et qu’ils ne savaient pas vraiment comment gérer tout cela.


Qu’est-ce qui fait que ce livre vaut largement le détour ?
> Il parle d’une histoire d’amour sans faire dans le sentimentalisme.
> Il parle d’une maladie terrible sans tomber dans le pathos.
> Il est un mélange très bien dosé entre émotion et réflexion.
> Il ne connaît pas la langue de bois.
> Il met l’accent sur l’humain, nos fragilités, nos questionnements, nos enthousiasmes aussi.

Tous ces ingrédients ont fait céder les barrières que la non-amatrice (de BD en général, du graphisme de celle-ci en particulier) qui ne comprenait rien au début avait érigé bien bêtement.

Entre le moment où ce livre m'a été recommandé et celui où je l'ai lu (soit neuf ans quand même), il est devenu un classique. 

Une édition augmentée a été publiée en 2013, toujours chez Atrabile. A priori, les pages supplémentaires racontent la « suite » de l’histoire douze ans plus tard.


« Je la vois arriver dans le hall, avec son adorable mine usée… La tête pleine d’angoisses et d’envies… Et le sac plein de petites pilules bleues... »


L’éditeur évoque l’histoire de ce livre et la seconde édition ici.