Recevoir la newsletter

Nouvelles : lecture de trois recueils

Contrairement à ce qui était prévu, mon premier billet "lectures multiples" n'a pas été suivi d'un second (la flemme et un manque d'envie, bien que mon billet double sur Lydie Salvayre entre un peu dans cette catégorie). Comme il a été apprécié et que ça m'arrange un peu aussi, en voilà enfin un autre, centré sur les nouvelles cette fois.

Complications - Nina Allan
Complications - Nina Allan (Grand-Bretagne)
Les montres ne se contentent pas de donner l'heure. Ces histoires sont marquées par des complications particulières, toutes liées aux montres et au temps.
Si j'ai apprécié la plupart des récits pris séparément, le procédé visant à les relier m'a semblé peu réussi et plus emmêlant qu'autre chose. En revanche, l'univers étrange de l'autrice, sa capacité à les créer en peu de mots, à mettre en place des atmosphères troublantes est attractif. Je n'en lirai pas à la douzaine mais c'est à découvrir à l'occasion.

Le troisième coffret - F. Scott Fitzgerald
Le troisième coffret - F. Scott Fitzgerald (classique / Etats-Unis)
Un homme d'affaires sur le point de prendre sa retraite convoque les fils de ses trois meilleurs amis et leur propose de faire leurs preuves pendant trois mois. Celui qui surpassera les autres prendra sa succession et pourra se marier avec sa fille unique.
L'histoire ne brille pas pour son sens du suspense, ni ne fait preuve d'un véritable intérêt sur le fond. En revanche, j'ai beaucoup apprécié la traduction de Marie Picard qui transmet très bien le style caractéristique de Fitzgerald en tant que nouvelliste.

Première neige sur le mont Fuji - Yasunari Kawabata
Première neige sur le mont Fuji - Yasunari Kawabata (classique / Nobel / Japon)
J'ai choisi de lire ce recueil pour des raisons non littéraires mais en plus de remplir sa fonction (me faire oublier que j'étais dans un avion notamment), il a su partiellement me séduire. C'est très particulier, subtil, étrange. Tout est calculé au millimètre sans pour autant sembler guindé ; l'écriture est fluide, délicate, au service de l'indicible, du non-dit. Si la littérature japonaise reste à des années-lumière de moi, le talent de Kawabata a su me séduire à sa façon et il n'est pas impossible que je le relise.

oOo

Deux recueils sont entrés dans ma PAL récemment ; je devrais donc reparler de ce genre dans les semaines à venir.